Avant de commencer l’entraînement, l’échauffement constitue une étape cruciale à ne pas louper. Si certaines personnes le considèrent comme une simple habitude, sachez que cette phase est exigée pour limiter les risques de blessures et optimiser les performances.

Pourquoi l’échauffement est-il important ?

La première question qui se pose d’abord, c’est pourquoi utiliser le terme « s’échauffer » ? Il est à souligner que la température des muscles est à proximité de 36 °C lorsqu’ils sont au repos. Quand vous réalisez cette étape initiale, cette mesure va augmenter et cela peut aller jusqu’à 39 °C. Grâce à cela, les tendons deviennent plus élastiques et le débit d’oxygène dans le sang est également plus élevé. À cet effet, le corps se révèle être plus efficace durant la pratique du sport. Mais ce n’est pas tout, une fois les muscles échauffés, les risques des éventuelles blessures comme les accidents articulaires ou musculaires vont beaucoup réduire.

Pour faire simple, l’échauffement peut être considéré comme une étape de transition entre le repos de l’organisme et le travail intense. Avant l’échauffement, notre respiration est encore lente, le corps entier n’est pas du tout prêt à l’effort. Grâce à cette préparation physique, notre corps est disposé aux différentes contraintes physiologiques à venir.

Comment s’échauffer dans les règles de l’art ?

Pour éviter de se blesser, il s’avère crucial de s’échauffer correctement. Quelques techniques de base doivent être assimilées pour obtenir de bons résultats :

Le travail cardiovasculaire

Cette étape peut s’avérer essentielle pour augmenter la température du corps suivant la norme. Le travail cardiovasculaire permet de préparer l’organisme à fournir plus d’oxygène aux muscles. Pendant la pratique de l’exercice physique, le rythme cardiaque accélère peu à peu et cela fait augmenter aussi la circulation sanguine. Il faut donc que le corps soit prêt à subir cet effort. C’est pourquoi le travail cardio est primordial. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’une corde à sauter pendant 5 à 10 minutes. Faire du vélo ou de la course légère est également une excellente idée.

Les exercices musculaires et articulaires

Il est nécessaire de bien préparer les muscles avant les séances d’exercice. Pour le mener à bien, vous pouvez faire des pompes, abdos, fentes ou squats. Quant à la préparation articulaire, quelques mouvements de rotation des articulations suffisent. Pour ce faire, vous n’avez qu’à faire tourner la tête, les épaules, le bassin, les genoux et les chevilles.

Autres conseils pour un bon échauffement

Pour s’échauffer comme il se doit, il faut réaliser une activité liée au sport à pratiquer. Si vous souhaitez par exemple courir, faire des pompes n’est pas nécessaire. L’exercice requiert uniquement l’effort des membres inférieurs, cela n’aura plus alors de sens. Par contre, la natation exige des pompes avant de nager. Cette activité utilise beaucoup les membres supérieurs.

À préciser que l’échauffement doit être progressif et léger. Vous n’êtes pas obligé de faire un effort considérable pendant cette préparation physique.

En bref, l’échauffement constitue une étape cruciale avant une séance d’activité sportive. Il évite les blessures et améliore vos performances.